Pêcher le bar

Le bar est le poisson roi du pêcheur en mer, mais il doit d’abord le trouver puis utiliser la meilleure technique.

La saison du bar commence au printemps. Au large pendant la période hivernale, il se rapproche alors des côtes.

Dans des eaux plutôt profondes, le long des plateaux rocheux. Il se nourrit d’éperlans, de lançons ou de petit maquereaux.

À partir de mai, il se rapproche des côtes, notamment à proximité des  parcs à huîtres. Leur laitance attirent de nombreux petits animaux qui serviront de nourriture aux crevettes, crabes et alevins. Ce garde manger est une aubaine pour le bar !

Dès cette période, le bar se pêche de plus en plus fréquemment depuis la côte car il recherche le lançon sur les plages et les bancs de sables.

Mais à la saison chaude, le bar fuit le jour ! Il faudra s’adapter, notamment en pêchant très tôt le matin et à la tombée de la nuit, périodes où il redevient très actif.

Au crépuscule, le bar peut sans problème se pêcher au leurre de surface.

Début août, après la première grande marée, les bar s’approche des plages en journée pour y trouver des lançons, crabes, petits poissons plats, et la nuits des encornets.

Il alors très agressif tôt le matin ou tard le soir.

À l’automne, le bar va retourner chasser au petit large où lançons, tacauds, merlans et petits maquereaux abondent.

C’est durant cette saison que l’on pêche les plus gros spécimen si l’on a un bateau.

De  décembre à mars-avril, c’est la saison de frai, le bar se reproduit.

Les bars se regroupent au large en énormes bancs pour frayer ; ils disparaissent alors des côtes. Au début de l’hiver cependant, il peut reste encore des bars actifs à capturer, au surfcasting .

Suivez tous les conseils de la communauté Comptoir des pêcheurs !

Faîtes votre estimation d’assurance Matériels de pêche!